mardi 29 avril 2008

Visite dans le sud ouest de Chypre


Nous sommes sur la route de Limassol à Paphos, et nous sommes en territoire anglais , sur la base d'Episkopi. En particulier nous avons contourné Episkopi Barracks, le quartier résidentiel de la base militaire où les militaires séjournent avec leurs familles...ville anglaise avec ses écoles son hôpital, ses pelouses et ses terrains de cricket..etc. Nous ne sommes pas en Europe car les Anglais ne veulent pas que cette base soit européenne.
nous arrivons sur le site de Curium ancienne cité royaume, nous y visitons en particulier la maison d'Eustolios* où le travail de fouilles continue.





voici en particulier deux mosaïques très bien conservées.




ici mise à jour de tout un système de bains et aussi de chauffage central.



La maison est protégée par un e immense structure en bois.



on arrive dans le petit port de Paphos.



avant de revenir au port nous visitons le Pilier de Saint Paul*



au fond l'église de la Chrysopolitissa.C'est une église catholique (donc photos permises mais évidemment pas de fresques comme dans les églises bysantines).




Je prends ce Christ que je trouve très beau




Et ce lustre pour profiter de ce droit.





Nous quittons ce lieu et nous irons visiter la maison de Dyonissos où sont restaurées de belles mosaïques (que nous verrons plus tard)



au retour un arrêt obligatoire au rocher d'Aphrodite, Pétra tou Romiou.* C'est celui du milieu.

*Saint Paul avait débarqué sur l'île qu'il traversa en compagnie de Barbabé (natif de l'île), et du cousin de celui-ci, Jean, surnommé Marc (l'évangéliste). Devant le proconsul Sergius Paulo, Saül soit Paul, dénonça un faux prophète en lui ôtant la vue. De ce jour le proconsul décide de devenir Chrétien (c'est le premier pays gouverné par un Chrétien). Mais avant cette conversion Paul aurait été attaché et flagellé au "pilier de Saint Paul".
* Pétra Tou Romiou près de ces rochers, à l'aube des temps, une jeune divinité surgit au creux d'une vague fécondée par le sang d'Ouranos: Aphrodite (aphros=écume)était née aussi blanche que l'écume, Déesse de l'Amour, elle présidait à la félicitait des unions. Déesse de la Volupté elle devint fatale "brûlant le coeur des mortels de passions dévorantes"

en tout cas cet endroit est superbe on peut s'y baigner encore qu'il valait mieux aller un peu plus loin aux bains d'Aphrodite (interdits maintenant),où la déesse aimait se rafraîchir.Un bain etait gage d'une éternelle jeunesse!!!!
je vous parlerai un jour plus longtemps d'Aphrodite.

* Eustolios bienfaiteur local du IV° siècle qui après le séisme de 365 vint en aide à ses compatriotes en faisant construire sur une partie de sa maison des thermes.

7 commentaires:

claude a dit…

Que c'est beau et intéressant tout cela ! Merci MM pour cette superbe visite guidée et bien commentée.
Tu garderas sûrement un très bon souvenir de ce voyage.

Olivier a dit…

de découverte en découverte, c'est très beau. j'avoue avoir craquer sur l'église de la Chrysopolitissa, elle est très belle.

Mathilde a dit…

Oh lala, venir ici, alors que le ciel se déchaîne, qu'il fait noir et que la grêle bat les carreaux, je vais pleurer....

Quel beau voyage! J’aime ces pierres, la blancheur, j'imagine la chaleur implacable...

Bonne soirée Marguerite-Marie, à bientôt.

lyliane a dit…

Très intéressants commentaires, j'adore les pays où il y a de vieilles pierres( j'aurai tant aimé être archéologue), je sens que tu me donnes l'envie d'y aller.

Marie-Noyale a dit…

Un bain de jouvence la ou Aphrodite se baignait...
Voila qui me plairait!!
La Turquie est reputée pour ces cliniques de chirurgie "esthetique" .. Ce son elles qui les ont interdit ces bains!!!!

hpy a dit…

Les vacances étaient bonnes et instructives à ce que je vois. Merci de partager avec nous.

Dorothee a dit…

Bonjour Marguerite-Maire,
J’ai été absente pendant quelque temps et je découvre aujourd’hui que tu es (ou étais) au loin dans cette belle île de Chypre. Merci aussi de nous faire découvrir et profiter aussi de ces splendeurs de Chypre par ton reportage illustré de superbes photos des vestiges du passé! Il me tarde aussi de voir les mosaïques restaurées.