mercredi 11 mars 2009

Rue Vasselot

nous sommes toujours dans la rue Vasselot. Et là je me dis que je vais essayer de rentrer ...j'appuie sur le bouton qui déclenche la porte....
je rentre tout en me demandant si je pourrai resortir...mais je vois sous le porche une flèche indiquant un interrupteur derrière moi et je pense que je pourrai m'évader...
on est dans une cour fermée par un grand mur. C'est la cour "des Carmes" ancien couvent.
il y a un escalier à double révolution... qui est encore en restauration.







voici l'entrée avec les 2 escaliers celui de droite est en réparation. Des gens et quelques petites entreprises sont domiciliés ici.
Je suis repassée ce matin et la porte était bloquée on ne rentrait qu'avec le code...

11 commentaires:

cieldequimper a dit…

Oh l'aventurière ! Ca valait le coup !

Olivier a dit…

tu es la tintin de rennes ;o)) cela valait le détour, c'est mignon comme endroit. Et en plus j'ai appris une expression avec "un escalier à double révolution".

Solange a dit…

C'est toujours attirant une porte fermée. Tu y es allée juste à temps puisque ce matin elle était barrée.

Encre a dit…

Dès la photo de la porte, j'ai pensé à une porte de couvent!
La musique est délicieuse, réjouissante, formidable!

Thérèse a dit…

C'est drôlement joli derrière la porte. Beaucoup de maisons texannes ont des escaliers à double révolution, nouvelle expession pour moi aussi alors je m'empresse de l'utiliser... :))

melanie a dit…

Merci d'avoir osé rentrer ! Je ne pense pas que j'aurais eu ce courage ! Mais cela valait le coup d'oeil.

hpy a dit…

Alors tu as eu de la chance de pouvoir faire ces quelques photos qui nous montrent un coin habituellement caché. Elles me font penser à une promenade que j'ai faite à Pont Audemer, même style, même couleurs.

claude a dit…

Tu as bien fait de pousser cette porte derrière lazquelle tu as découvert des merveilles que tu nous fait partager. Grand merci pour cette nouvelle visite.

alice a dit…

Alors, on a eu de la chance de pouvoir rentrer avec toi (ou presque!). Cet après-midi, je dois aller dans le Finistère, j'essaierai de faire des photos, ça te rappellera sûrement pas mal de choses!

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite.
Rue Vasselot...J'ai lu tes deux billets, dans la bonne humeur, comme d'habitude...
Dans celui-ci, je m'attendais à une intrigue policère...J'ai eu peur au début...Mais tu érais là.
J'étais intriqué. Mais tu n'étais pas l'intrigante...
Merveilleux parcours.
Merci beaucoup.
Je t'embrasse.

Fabienne a dit…

J'adore ces petits endroits paisibles au milieu d'une grande ville. Un petit îlot de paix. je suis sur que c'était très calme.