mercredi 4 mars 2009

le silence et l'or

"Er miz Meurs glas hag avel foll, a rai Iakad evez d'ann hall"
"Au mois de mars vent fou ou pluie, que chacun veille sur lui"
nous sommes en mars c'est le mois où nous rentrons dans le carême: il était interdit aux bouchers de vendre en carême et un vendredi :ceux qui enfreignaient cette défense étaient condamnés à être fouettés dans les rues. Comme les malades pouvaient avoir besoin de viande on accordait le droit d'en vendre à certains bouchers, moyennant une redevance.
lundi, jour où le temps était encore doux et ensoleillé je suis allée faire un grand tour. pour commencer je passe, comme souvent, devant ce calvaire.
puis je me retrouve au bord de l'étang où voguait le cygne dans le soleil samedi. Cette fois un canard vient vers moi comme s'il voulait poser devant l'objectif...ou mendier un éventuel croûton, il est reparti sans avoir l'air de m'en vouloir.
je continue pour une des promenades dont je ne me lasse pas, la lumière n'est jamais la même et en ce moment les arbres changent à vue d'oeil.
je suis seule car il est vers 17h, la plupart des promeneurs sont rentrés et les joggeurs ne sont pas encore sortis des bureaux, mais ils vont arriver.C'est calme, même les 2 oies font une trève...


je me laisse encore tenter par des reflets...
je marche un moment puis je pense à rentrer et là je vois de l'or!!!!


Ici les vitres du gymnase du lycée illuminées par le soleil couchant donnent un fond pastel à ces branches.

16 commentaires:

cieldequimper a dit…

Wouah, des jonquilles. Pas encore ici, mais très très bientôt. J'adore le reflet du ciel dans l'eau et le fond sonore, bien qu'encore un chouilla en avance ! ;-)

Olivier a dit…

merci pour l'histoire de la carême, je ne connaissais pas cette anecdote.
Reflet et lumiere magnifique sur les dernières photos.

kirnette a dit…

La nature est une richesse infinie et tu sais nous l'offrir, on y trouve même de l'or...
Reposante ta promenade et revigorante avant que j'aille dîner.
Encore merci Marguerite pour ces charmantes balades que tu partages avec tant de tendresse

Francoise du Var a dit…

Belle balade en ta compagnie, de belles jonquilles sur ton chemin

Bisous
Françoise

lyliane a dit…

Il y a déjà plein de jonquilles!!
ici ce matin c'est encore tout blanc.
Mais à qui appartiennent les calvaires? aux communes où aux départements? qui les entretiens?

claude a dit…

Une balade comme celle-là, j'en redemande ! Il y a des photos somptueuses. Beau portait d'un colvert. des joncquilles au bor d'un chemin, quel régal pour les yeux !
En parlant de carême, un jour ma mère, quand j'étais trsè jeune adlescente pratiqaut le poisson du vendredi, bien qu'elle ne fut pas ni très croyant et encore moins pratiquante, mais cela venait sans doute de son éducation religieuse.
Donc, le vendredi, nous pangions du poisson, Why not !
Mais un jour, mon Père ne ratait jamais rien, lui fit remarquer qu'en entrée, elle nous avait servi du saucisson !!!

Cergie a dit…

Un calvaire, un colvert, un inventaire à la Prévert...
De l'or tu en avais déjà trouvé pour ton bandeau mais là c'est un fameux filon sur lequel tu es tombée. Somptueux, j'en redemande. D'autant plus pécieux qu'inattendu et que tu n'es pas sûr de le retrouver à ton prochain passage. Le trésor des korrigans ?

alice a dit…

Ah, le carême...que de souvenirs! Une vie bien découpée par les "il faut" et surtout les "il ne faut pas", assez pratique en somme pour ne pas avoir à réfléchir par soi-même. mais je m'égare ;-)
La lumière, comme les arbres, change à vue d'oeil depuis quelques jours et tes photos le montrent bien.

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite.

Une belle promenade poétique où le silence et la solitude sont de rigueur...
Seul, Vivaldi est autorisé à éveiller la nature et à s'y mêler.
Ainsi, au bout du chemin trouves-tu l'or.

Merci pour ce moment exquis.
Bonne journée.

Je t'embrasse.

Thérèse a dit…

Comme quoi les redevances font vendre bien des choses...
Magnifiques doigts d'or sur ton chemin!

Solange a dit…

Comme cette promenade commence bien la journée, les deux photos or avec le reflet dans l'eau sont magnifiques.Heureusement le carême n'est plus ce qu'il était.

GMG a dit…

Bonjour Marguerite-Marie!
Excuse mon absence, mais j’ai été dehors de la blogosphère ces deux dernières semaines! J’essaye maintenant de récupérer les merveilles perdues…
Et l'or que tu as trouvé dans ce parcours est vraiment superbe! Je me rappelle bien de ne pas manger de la viande le vendredi...
Ton ciel incendiaire est fantastique; il semble qu'on a eu des superbes coucher du soleil la semaine dernière en Europe...
Ah, en plus il y a Paris. Magnifique!!

Entretemps, un des plus beaux Forts de l’Inde vous attend à Blogtrotter: Le Fort Amber! Amuse-toi et bonne fin de semaine!

Encre a dit…

Cet or sur les eaux est sublime. Son cours ne dévaluera jamais!

Michel Benoit a dit…

Vous croyez qu'on pourrait faire fouetter en public un gérant de supermarché qui aurait vendu de l'alcool à un mineur ?
Quelles disproportions !

Mais ici de bien belles photos aussi...

Marie-Noyale a dit…

Entre les jonquilles et les reflets d'or tu nous gates!!
C'est amusant comme les photos des choses que l'on aime ,ont une autre dimmension... c'est le cas de tes photos de reflets.

Fifi a dit…

Superbe promenade et surtout ces magnifiques reflets d'or entre deux bouquets d'arbres !!!
C'est un cadeau !