lundi 29 septembre 2008

Hiroshima : Parc-mémorial de la Paix


le bombardement d'Hiroshima: la seconde guerre mondiale s'éternisant à la venue de l'été 1945, les Etats Unis décidèrent d'utiliser une arme nouvelle, jamais testée, pour forcer le japon à se rendre. le 6 août 1945 un bombardier B29 lâcha la première bombe atomique sur Hiroshima ville jusqu'alors épargnée par les raids aériens. Elle explosa à 8h35, 580 m au-dessus de la ville.Il y eut des dizaines de milliers de morts sans compter les victimes dans les années suivantes.

ici le pont remplaçant celui en T qui servit de cible.


au dessus de ce parc mémorial se dresse le "dôme de la bombe A" qui se trouvait près du point zéro, il est un des seuls bâtiments qui soient restés debout. Il est classé au patrimoine de l'UNESCO.



voici une statue à l'entrée du parc mémorial



ici l'horloge à l'entrée aussi du parc. (offerte par Seiko) la cloche de la paix que les visiteurs peuvent faire sonner.




la statue sur le côté du monument de la paix dédié aux enfants, représente une fillette aux mains tendues.

au-dessus de la fillette vole une grue (symbole de longévité) . Ce monument évoque le souvenir d'une petite fille victime de la bombe et qui était atteinte de leucémie (après les irradiations subies) . Elle était persuadée qu'en fabriquant 1000 grues de papier par pliage (origami) elle guérirait. Elle mourut avant d'avoir terminé elle est restée un symbole et les enfants des écoles font des quantités d'origamis qui sont placés près du monument. Vous en voyez quelques exemples ci-dessous.







peu d' arbres ont résisté à la bombe



ces arbres appelés "arbres du phénix" sont juste en face du musée , ils se trouvaient à 1km500 du point zéro et ont été transplantés. On entre dans le musée pour un moment; on nous fait une faveur: nous étrennons les casques audio en français. A la sortie des étudiants en français viennent nous demander nos remarques concernant les commentaires (du point de vue traduction) *.





ici la montre trouvée sur un mort, arrêtée à l'heure de la bombe.

ici la reproduction du dôme à l'intérieur du musée.





c'est la sortie du musée, en face on voit une arche (première photo) c'est le cénotaphe conçu par Tange Kenzo, il contient les noms de toutes les victimes ainsi que cette inscription:


"Dormez en paix, plus jamais cette erreur ne se reproduira"

* nous avons signalé que le musée est certes très émouvant mais qu'il manque une explication historique car c'est le silence complet sur l'attitude du Japon pendant la guerre (crimes de guerre, exactions commises envers d'autres peuples...) . Rien ne peut excuser ce massacre mais l'objectivité est nécessaire dans une telle rétrospective.

11 commentaires:

Webradio a dit…

Bonsoir Marguerite-Maris !
j'aime bien me promener chez Toi...
Tu as trop de photos... Mais elles sont belles...
A plus tard...

Olivier a dit…

en endroit avec beaucoup d'émotion.
Surprenant de voir que des arbres ont résistés a la Bombe, comme quoi la nature est bien la plus forte.
Je trouve très beau le monument de la paix dédié aux enfants.

lyliane a dit…

Très émouvant, j'espère que la plaque écrite du mémorial tiendra ses promesses.

hpy a dit…

Je ne suis pas certaine d'aimer ces endroits qui nous rappellent la guerre. Oui, je sais, ils parlent de paix, mais en même temps ce sont des rappels d'horreurs. Et parfois je trouve qu'on nous parle un peu trop du passé, et pas assez de l'avenir. Oui, je sais, l'avenir se base sur le passé, mais dans le passé il y a aussi eu de bons moments, et de ceux-là, on en parle moins. Pourquoi?

claude a dit…

C'est sans doute pas la visite la plus agréable de ton voyage. Ce fut une grande cata ce bombardement. Il y avait sans doute d'autres moyens pour forcer les nipons à signer la fin des hostilités avec l'Amérique.Heureusement que cette arme n'a plus jamais été utilisée.

Marguerite-Marie a dit…

>HPY je crois qu'on ne peut pas occulter si facilement l'histoire . On ne peut pas "aimer" ces endroits mais on peut s'interroger sur la raison pour laquelle ils existent.L'horreur a existé et existe encore dans beaucoup de parties du monde.

hpy a dit…

Je ne dis pas qu'il faut occulter l'histoire, surtout que le présent dépends du passé, mais j'ai vu des gens regarder des photos des camps de concentration avec une certaine délectation, et je me pose des questions. Le juste milieu dans tout cela n'est probablement pas facile à trouver.

Marguerite-Marie a dit…

> Hpy: d'accord avec toi sur cet aspect des choses

Cergie a dit…

"Plus jamais... "
Et l'histoire toujours se répète.
Des crimes contre l'humanité.

Ce message me donne des frissons, pourquoi tant (combien ?) de morts au Japon comptent-ils moins que quelques uns à proximité ? La guerre était gagnée. Et puis ensuite Nagazaki ?
Les Américains ont aussi bombardé la France et l'Allemagne de haut, à la différence des Anglais qui le faisaient en piqué.

Une désolation que l'on ressent aussi dans le Vercors et toutes les villes martyres

alice a dit…

Et si cela s'était limité à une fois...
Un excellent livre sur le sujet: Hiroshima de John Hersey chez 10/18.
Je croyais que les seuls arbres ayant survécu étaient des ginkos biloba mais sur ta photo, ce sont d'autres arbres...

Marguerite-Marie a dit…

> Alice:parmi les arbres ayant résisté effectivementles gonkos biloba ont été les plus nombreux mais ceux qui sont près du musée sont ceux qui étaient les plus près du point zéro.