mardi 17 juin 2008

un dimanche au Thabor

une vue sur les anciennes serres qui maintenant servent de galeries pour des peintres locaux


une plante du Brésil






les réverbères du parc

au détour d'un chemin une statue que je n'avais jamais remarquée.


Et ci-dessous la statue du "barde breton" Glenmor. J'allais l'écouter chanter, à ses débuts, à Quimper dans un troquet super breizh "chez Michou" il y exprimait sa révolte contre l'état français!

Il y a deux chansons que j'aime beaucoup "cet amour là" et "voici bien ma terre"
j'en ferai une copie.


un petit aperçu:
"Nos voguons à deux ne sommes point sages
l'amour à ses dieux l'amour a ses droits
nos folles années ont tourné la page
nous étions bergers bonheur nous fait rois
cet amour-là vois -tu ma mie ne meurt pas...."

"Et voici bien ma terre
la vallée de mes amours
voici venir ailé de nuages le sourire d'une mère
cheveu blanc en bandeau de lumière
c'est bien ici ma terre
la vallée de mes amours...."

11 commentaires:

alice a dit…

La plante du Brésil est un gunnera qui adore avoir les pieds dans l'eau et arbore des feuilles gigantesques et rugueuses que l'on compare parfois à l'épiderme de l'éléphant.
Quant à Glenmor, je crois que c'est lui qui avait absolument tenu à donner à ses enfants des prénoms bretons qui à l'époque n'étaient pas acceptés par l'état civil. Si bien que pendant longtemps, ses enfants n'existaient pas au regard de l'état français!

Olivier a dit…

j'avais fait un commentaire une fois, sur ces jardins ou l'on découvre par surprise des statues, c'est toujours un plaisir. Si tu as des photos de la serre, je trouve que c'est toujours de superbes bâtiments. Et merci pour Glenmor, je ne connaissais pas du tout.

hpy a dit…

Ignare comme je suis, peux-tu m'expliquer pourquoi les bretons se sont révoltés contre l'état français (et pourquoi certains le font encore).

Alex a dit…

C'est vraiment un très beau parc avec ses statues que l'on découvre aux détours des sentiers...

Marguerite-Marie a dit…

>Alice il y a eu Glenmor et surtout Le Guernic qui n'a jamais voulu céder pour changer l'état civil de ses enfants. Merci pour le nom je l'avais oublié.
> Olivier j'irai te faire une autre photo des serres

alice a dit…

Oui, tu as raison! C'était Youn Guernic! Je crois que l'une de ses filles est peintre.
Hpy demande des explications...

Marie-Noyale a dit…

Alors la, les filles vous m'epatez entre le Gunnera et.. Glenmor et.. Guernic!!!
Quelle culture!
une jolie promenade dans la verdure,en tous cas.
J'aime bien les paroles de ces chansons

claude a dit…

Alice m'a devancée, C'est bien un gunnéra, j'en un dans mon jardin, immense. Je le montre prochainement.
Il est magnifique ce parc. Pas étonnant que tu y retourne souvent !

lyliane a dit…

Oui c'est bien un Gunérra, j'en ai un aussi, je l'ai divisé donc j'en ai 2. Je ne connaissais pas non plus ce monsieur, ni ce beau parc, encore une soirée enrichissante.

Dorothee a dit…

Chere Marie-Marguerite,
Quelle riche idee de transformer des serres en galerie d'exposition de peinture!
Merci aussi Marie Marguerite pour ce post instructif avec Glenmor (dont le nom seul me disait quelque chose. Shame on me!) et qui a ecrit de bien jolies chansons.
J'ai lu aussi avec grand d'interet les commentaires sur les prenoms bretons et finalement sur Gunerra.

Gros bisous

Cergie a dit…

Glenmor a raison, l'amour n'a pas d'âge. Le barde sétois Brassens le chantait aussi si bien.
Tu n'avais jamais remarqué la statue, mais visiblement elle t'avait remarquée.
Méfie toi des réverbères aussi le jour. Ce n'est qu'à la nuit qu'il deviennent inoffensif.
C'est le contraire des vampires...

*o)

Il faisait bien gris dimanche par chez toi !