mercredi 9 février 2011

un mardi parmi d'autres....

c'était hier, vers 11h du matin tout d'un coup un brouillard très épais vient de tomber sur la ville, on ne voit même plus ni l'église, ni la tour des télécoms...mais fort heureusement il se lève après une petite heure de crachin humide à souhait...
je pars en balade à Rennes avec comme souvent juste l'intention de baguenauder deci-delà, juste pour le plaisir. je commence par les "Champs libres" pour voir s'il y a de nouvelles expositions.
Je rentre toujours avec plaisir dans celle, permanente sur la Bretagne. je rephotographie les statues dans leurs cages, pour cette charmante Bretonne (elles le sont toutes!) je fais un essai avec flash (l'expo est dans un cylindre obscur...très chouette).
je vous montre les deux.

ces deux sculptures montrent le dur labeur des gens de mer .
j'ai continué ma visite par celle que je vous ai déjà fait partager du "fou des livres, Henri Pollès" car je n'avais pas vu tout le film sur sa vie...J'étais toute seule , le bonheur, assise sur un fauteuil entourée des livres et dans sa maison reconstituée.
sortie des Champs Libres je marche dans les rues et vais vers le quartier de la cathédrale , j'aime les vieilles rues autour. Un petit bonjour aux Portes Mordelaises (que je vous ai montrées l'autre jour)
juste à côté de la cathédrale grise cette touche de couleur
puis après avoir traversé la cathédrale (en travaux de rénovation) je sors par une petite porte latérale ;vous voyez en rond le mur de l'église et une des plus vieilles rues " rue de la Psalette"
je vous laisse avec un petit mélange: ces plaques rondes sont incrustées dans le trottoir de la rue qui longe la place au bout de laquelle se trouve les Champs Libres. Elles forment deux petites phrases avec 2 fois "le chemin " et "est". Saurez -vous les reconstituer?

15 commentaires:

Miss_Yves a dit…

Je me souviens de cet étonnant billet sur cet étonnant personnage "fou de livres"
Mais ne pourrais-tu pas mettre un lien ?

Olivier a dit…

et bien je ne suis pas doué pour les énigmes ;o)) je trouve pas

Solange a dit…

"Le chemin tout entier est compliqué ou bucolique" Ça ressemble à ça je pense.

""°o.O Nancy O.o°"" a dit…

✿ ✿ ✿ En ce jeudi matin je passe te souhaiter une agréable journée ! :o)
Les statues que tu nous présentes sont belles !!!!!! et les petits ronds métalliques fixés au sol me rappellent ceux que j'ai vu à Paris ! :o) MERCI A TOI ! :o) GROSSES BISES ! ✿ ✿ ✿

claude a dit…

J'aime bien me balader avec toit tout en étant au chaud. Il y a tjrs des découvertes à faire : sur l'architecture, sur l'art et tu nous invites à faire deux phrases puzzles.
Solange a peut-être trouvé la première, mais moi, je cale. Je repasserai ce tantôt, j'aurais peut-être les idées plus claires.

Marguerite-marie a dit…

Miss-Yves> http://margotcesson.blogspot.com/2010/04/un-fou-de-livres.html
voici le lien

ALAIN a dit…

Je préfère sans flash.
Le chemin, tout entier, zizagant et compliqué, urbain ou bucolique, est un but.
C'est le Tao.

Marguerite-marie a dit…

Alain: Bravo!!! moi aussi je préfère sans flash même si on voit moins les couleurs.

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite
C'est bien la peine que je me donne se la peine...
Bravo Alain!!!
Et merci, Marguerite.
Bonne journée.
Je t'embrasse.

hpy a dit…

Ou pourquoi pas, le chemin zigzagant est compliqué tout entier et un but urbain bucolique.
Ce n'est pas la même chose que la solution apportée par Alain.

Chipie a dit…

Je ne connaissais pas ces petites plaques rondes... à voir ! Bonne journée à toi

Marguerite-marie a dit…

et oui la philosophe Hélène vient de trouver aussi un utre message!

Marguerite-marie a dit…

>Solange avait presque trouvé!

""°o.O Nancy O.o°"" a dit…

*** C'est avec plaisir que je passe chez toi pour te souhaiter une agréable fin de semaine Marguerite ! :o) GROSSES BISES ! :o) ***

Cergie a dit…

Baguenauder sur des chemins buccoliques ou urbains avec Marguerite marie ça on aime (mais tu as sans doute omis certaines bribes pour écrire cette phrase)
Un mardi ordinaire tu as profité de la brume pour tirer de quoi créer un authentique Mondrian en noir et blanc...