jeudi 16 octobre 2008

jolie fleur de papillon

sur le même chemin je photographie encore "une trouée"

et juste un peu plus loin, je crois reconnaître un papillon . Il a dû venir de chez Cergie * retrouver un ami(en bas) au départ bien endormi, mais qui tout à coup s'est réveillé sans doute content de cette visite!
* dans ma grande ignorance je croyais qu'il venait de chez Bergson mais il a encore fait plus de chemin.

11 commentaires:

Marguerite a dit…

Tu te trompes mon amie Marie-Marguerite, ce papillon est ressurgi du passé, il vient de chez Cergie où il a fait une pause. C'est un vulcain, chez Bergson il s'agissait d'un paon du jour
;o)
Il n'empêche on a beau dire les papillons sont fripons en ce moment, ils papillonnent bien sûr mais surtout ils lutinent deux par deux, pas de temps à perdre avant la morte saison ; ainsi que tu as si joliment su le mettre en chorégraphie
(Comment, c'est un montage ? On m'aurait trompée ?)

Marguerite a dit…

(Pardon, je me suis encore trompée : "Marguerite-Marie"....)

Marguerite-Marie a dit…

> cergie tu as tout à fait raison mais je ne suis pas remontée à l'an dernier. aussi vais je rectifier cette erreur funeste.

Cergie a dit…

Marguerite-Marie, c'est difficile de photographier les papillons avec les ailes bien à plat, car comme de grands voiliers ; ils se méfient de la gite occasionnée par le vent. Toi tu as su bien voir et capturer du bout de ton objectif celui qui se reposait sur ce beau lierre en fruit et qui surtout se réchauffait en bon animal à sang froid qu'il est.
;o)
(Merci pour le lien)
PS : je suis censée repasser les chemises de mon époux, bon sang de bon sang, au lieu de blogguer !

Webradio a dit…

Bonjour les Marguerite(s)...

Elles sont jolies Tes photos, et les commentaires ici me font sourire...

Vous êtes adorables toutes les deux...

Therese a dit…

Bravo pour ce montage, il faut savoir être patient pour saisir le moment où les papillons ont leurs ailes déployées.

Dorothée a dit…

Dis-moi, Maguerite-Maire, il a en fait du chemin ton joli papillon noire à la colerette jaune.
On arrive meme à distinguer ses longues antennes perlées.

Olivier a dit…

Si beau, si fragile et si éphémère.

"un papillon
joli papillon
frôle mon coeur
par sa candeur

j’aime ses couleurs
mon prince des fleurs
ephémère on naît
autant profiter

si c’est ça l’amour je signe
pour le restant de mes jours
papillonner dans le ciel
un printemps éternel "
Axelle Red

claude a dit…

Il est vrai que le Vulcain et le paon de jour se ressemblent un peu. J'ai une préférence pour le Paon de jour. Je n'arrive pas à être chasseuse de papillons, je n'en vois pas. L'autre jour un était posé sur ma terrasse, le temps que j'aille chercher mon appareil, il était parti.
Belle trouée aussi ! Photo très réussie !

hpy a dit…

C'est vrai qu'on voit encore pas mal de papillons ces jours-ci, mais ne commence-t-il pas à faire un peu trop froid pour que ça continue. J'ai rarement réussi à photographier un papillon, je suppose qu'il faut pas mal de patience et aussi un coup de chance pour bien l'avoir. Bravo.

Marie-Noyale a dit…

Nous avons les memes ici,il parait qu'ils viennent du Mexique!!!
mais je ne pense pas qu'ils traversent l'Atlantique Par contre!!