jeudi 5 janvier 2012

ouvrons les yeux!

l'autre jour , j'étais, comme souvent dans une librairie à Rennes, je feuilletais le livre "Bretagne insolite"...et je vois cette statue , située à Pontivy. Que diantre, me dis-je , comment se fait-il que je l'ai jamais vue? je prends l'adresse , la roseraie, rue d'Iéna (n'oublions pas que Pontivy s'appelait Napoléonville et les rues en gardent la mémoire , portant souvent les noms des victoires napoléoniennes et des généraux). Hier, c'était le jour de ma visite à ma mère et en allant faire ses courses je fais un crochet dans cette rue (il faut avouer que je n'y passe jamais!). La roseraie, oui, elle est là, mais en cette saison n'a l'air de rien...mais la statue est là. L'aveugle de Schweitzer
GASTON SCHWEITZER
1879 - 1962
Gaston Schweitzer (Montreuil-sous-Bois, 1879 – Paris, 1962) a partagé sa vie d'artiste, entre son atelier parisien et Pontivy. Élève, aux Beaux-Arts, de Falguière, Mercie, Auban et Peter, il expose dès 1903 au Salon des artistes français. En 1908, il y reçoit la Médaille d'or pour sa statue L'Aveugle, aujourd'hui exposée dans la Roseraie de Pontivy. Durant la première guerre mondiale, il est mobilisé à Pontivy où il séjourne ensuite régulièrement. Schweitzer affectionne les gens et les scènes de tous les jours. Il a d'ailleurs laissé à la ville de Pontivy plusieurs centaines de figurines représentant le petit monde des Halles de Paris (tripiers, bouchers, poissoniers, porteurs, balayeurs, policiers, clochards, prostituées…) entre 1940 et 1960. Mais il est également l'auteur de plusieurs monuments aux morts de la région de Pontivy (Pontivy, Noyal-Pontivy, Guémené-sur-Scorff, Priziac) ainsi que de plusieurs momuments commémoratifs dont le monument au peintre Léon Lhermitte à Mont Saint-Père (Aisne). Gaston Schweitzer est mort à Paris le 15 juillet 1962. Il est inhumé au Père Lachaise.

des recherches ont été faites, cet aveugle serait Mr Morel qui était l'organiste de Sainte Eustache à Paris




pas de roses mais aux pieds des rosiers , des jonquilles...douceur de notre hiver en Bretagne!

la ville de Pontivy a prêté des figurines représentant le peuple des halles, elles sont exposées au musée Carnavalet halles Baltard, entrée gratuite.

8 commentaires:

Miss_Yves a dit…

Tu as raison: on ne voit pas toujours ce qui est près de chez soi...
J'aime bien ton titre, à double sens, et les photos de la statue, très expressive

Solange a dit…

C'est une statue bien réussie qui valait le détour.Je suis impressionnée de voir encore des fleurs à cette date.

ALAIN a dit…

Les yeux levés vers le ciel...

claude a dit…

Une très jolie statue net c'est toujours intéressant de connaître déjà son auteur et quelques détails de sa vie.

Autre chose.
J'ai entendu dire qu'un boulanger vendait des galettes industrielles en faisant croire que c'était lui qui les faisait. Oh, le vilain !

Mes jonquilles poussent et j'ai déjà des primevères. Le temps est complètement fou.
Bon week-end !

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite
L'aveugle est là pour nous faire réfléchir, tes fleurs le sont pour nous donner l'espoir.
Merci beaucoup pour cette délicate touche de culture.

Je t'embrasse.

claude a dit…

T'as pas ouvert les tien sur mon post de samedi.

claude a dit…

Mon Chéri a vu mon post et il m'a proposé d'y aller faire un tour au mois de mars, C'est super ! On pourrait peut-être s'y retrouver là-bas.

.•°•. Nancy .•°•. a dit…

*** Un petit coucou en passant chez toi !!!!! :o) GROS BISOUS Marguerite Marie !!!! ***