mercredi 25 janvier 2012

le chemin des écoliers....

fait le tour de mon village
on le prend à tous les âges
le chemin des écoliers....
je l'ai pris dimanche.

après l'arum fleurissant au bord de l'eau, un jardin en hiver

et après un grand tour le crépuscule, comme j'aime, qui arrive....

et l'allumeur des réverbères est passé...

un avion avait emmené son pinceau

doucement, doucement, doucement s'en va le jour...

à pas de velours...(quelques paroles d'une berceuse que je chantais à mes petits colons pour les endormir quand j'étais monitrice , dans ma jeunesse folle, j'aimais ce moment de calme dans le dortoir, puis ensuite à mes filles)


j'ai eu une pensée pour Thérèse, ici aussi on trouve des palmiers!

le chemin des écoliers mène aussi à la maison , j'arrive.

deux sportifs dans l'incandescence de la rivière qui n'est vraiment pas Vilaine!

14 commentaires:

.•°•. Nancy .•°•. a dit…

*** Coucou Marguerite-marie ! :o) Comme j'aime prendre le chemin des écoliers en ta compagnie !!!!
Tes photos sont tes yeux et tu ouvres les nôtres sur de magnifiques endroits !!!!!

... doucement, doucement, tout doucement je termine ce message et je regarde avec plaisir tes photos. MERCI BEAUCOUP.

BISES de Paris vers la belle Bretagne ! :o) ***

Solange a dit…

Un chemin qu'il m'a plu de prendre avec toi.Douceur dans les photos et dans leur description.

Miss_Yves a dit…

Comme il est poétique, ton chemin!

Olivier a dit…

j'aime bien la photo avec les reverberes et cette lumiere

claude a dit…

Magnifique chemin des écoliers, Marguerite-Marie !
Quelle belle ambiance dans tes photos.
Comme ça tu as été monitrice de colos de vacances.
Tiens pour la langue de boeuf, moi aussi je l'aime bien avec une sauce au madère mais mon Chéri non.
La prochaine je vais la faire avec une sauce ravigote. Y a de la moutarde dedans et mon Chéri adore la moutarde, moi moins.

hpy a dit…

L'image laissée par l'allumeur des réverbères est magnifique. En plus, elle me rappelle un bien belle histoire, celui d'un aviateur.

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite.

Ce chemin des écoliers vaut toutes les écoles du monde...Les buissons parlent tant sous des cieux si changeants.
Mais il faut avoir un pinceau aussi sensible que ton coeur et ton âme...
Merci beaucoup.
Je t'embrasse.

Chipie a dit…

J'aime bien ce portillon rouge...

.•°•. Nancy .•°•. a dit…

*** Bonne fin de semaine à toi Marguerite-Marie ! Bises blogosphèriques !!!!!! :o) ***

Cergie a dit…

Tu donnes dans le graphique (la ligne dans le ciel et les réverbères) et les couleurs minimalistes aujourd'hui. J'aime beaucoup ces lueurs entre chien et loup. Il y a à prendre pour tout le monde, à lire les précédents commentaires. Personne n'a choisi les tilleuls (je crois bien que ce sont des tilleuls) c'est dommage, il me rappellent ceux du marché de Conflans...

ALAIN a dit…

En voyant ta première photo, j'ai cru que ton chemin des écoliers était aquatique...cela m'a fait penser à Fedrun avec ses canaux et ses canards tatoués. Je pense que tu dois connaitre.

.•°•. Nancy .•°•. a dit…

*** Petit coucou frisquet en ce lundi matin !!!!! Bises à toi Marguerite-Marie :o) ! ***

Thérèse a dit…

Tu es gentille de penser a moi... une photo prise il y a deux jours me vient a l'esprit quand tu parles en images de palmiers, ce sera surement mon prochain billet... je n'ai pas grand chose dans ma memoire digitale...

Tilia a dit…

Les lanternes suspendues aux arbres sont très poétiques et l'allumeur de réverbères est mon copain depuis toujours.
Merci, Marguerite-Marie, pour ces lumières du crépuscule que j'affectionne particulièrement.