mardi 16 juin 2009

une bonne journée (1)

samedi dernier à Arzon, j'auscultais le ciel de mon balcon quand je vis les 2 pies en haut de l'arbre où s'abritent souvent Belle et Tarzan. Et comme chacun sait "deux pies tant mieux...." voilà un bon augure! nous allons aller nous promener un peu vers le Finistère . Il fait beau allons vers Quimper!
arrivés à Quimper nous décidons de prolonger un peu vers Audierne (pas loin de la pointe du raz). Là nous sommes presque arrivés au"penn ar bed"(bout du monde: fin de la terre). Nous sommes arrivés à Audierne qui malheureusement est dans la brume vers 11h. Nous faisons un tour sur le port qui a perdu beaucoup de son activité passée! Mais c'est un très joli coin. Nous allons déjeuner vers 13h dans un petit restaurant sur le port "l'Albatros" qui ne s'est pas éventré pour nous nourrir mais où nous avons mangé un repas de fruits de mer et de poissons absolument délicieux dans une ambiance qu'on ne trouve qu'en Bretagne profonde: simple, sans flafla, avec juste ce qu'il faut de touristes pour la plupart des personnes qui peuvent être en congés hors vacances scolaires , généralement des randonneurs en tout cas super motivés par la découverte du pays.
un petit tour sur les pontons.
c'est à Audierne qu'on s'embarque pour l'ïle de Sein. Nous n'irons pas aujourd'hui car il n'y a pas de bateau tous les jours comme en saison et nous sommes trop tard. Nous y reviendrons sûrement un de ces jours car c'est une des îles que je préfère. Savez-vous que les premiers à rejoindre De Gaulle furent les Senans(comme on les appelle) ; tous les hommes valides sont partis en bateau. De Gaulle venait souvent sur l'île et en particulier pour inaugurer la grande croix de Lorraine au bout de l'île dans son discours il avait récompensé les Senans en leur disant que pour toujours ils représentaient pour lui le "quart de la France" car c'est la proportion de Français libres qui étaient à Londres, le quart venait deSein...




comme d'habitude la brume s'est levée et il fait beau. Nous n'irons pas non plus à la pointe du raz qui n'est pas très loin: j'aime beaucoup moins ce site grandiose depuis que pour des raisons de sauvegarde , justifiées , on ne peut que marcher dans des sentiers bien délimités...fini de gambader dans la lande autour des boutiques très pièges à touristes , tout a été rasé. Même le vieux guide, bien imbibé souvent dans la soirée n'existe plus. il amenait les touristes jusqu'au bout de la pointe et leur disait avec un sourire malicieux en tendant le bras vers la mer"regardez bien en face c'est l'Amérique!!!"
Nous quittons Audierne pour aller faire un tour à Quimper. Cette belle ville a été mon premier poste, j'ai été nommée là je n'avais pas 23 ans, c'était hier! Je ne voulais pas y rester plus de 2 ans moi qui venait de la Capitale, Rennes, je trouvais que j'étais vraiment au bout du monde et c'était un peu le cas. je vais vous raconter une anecdote:on ne trouvait pratiquement pas d'immeubles et je n'avais pas le droit à un logement HLM, j'ai donc trouvé un appartement au dernier étage d'une maison particulière, la propriétaire était crépière mais uniquement "à emporter"...ah! l'odeur des crêpes. En face il y avait une petite épicerie tenue par une Bigoudenne Jeanne (prononcer Châânne) en costume , à chaque fois que j'arrivais la conversation s'arrêtait et reprenait en Breton , je ne parle pas bien mais je comprenais pas mal...la conversation tournait autour de moi, ce que je faisais...d'où je venais...au bout de quelques jours je lui ai demandé combien je devais en Breton...suis sortie radieuse avec un Kenavo triomphant. Les jours suivants tout le monde me parlait et normalement...pensez donc je n'étais pas une vraie étrangère!!!
j'y suis restée 23 ans!

un petit aperçu de la ville avec "la plus belle rivière de France"l'Odet...dixit les pas du tout chauvins du coin! mais il faut avouer que la descente de l'Odet avec toutes ses boucles et ses chateaux... et cette arrivée dans la mer à Bénodet est vraiment une chose à faire quand on visite la région.

nous sommes sur la place de la cathédrale avec la statue de Laennec. L'inventeur du stéthoscope est de Quimper.
dés l'entrée, la statue de Saint Corentin.
l'intérieur de la cathédrale .



nous continuerons la visite la prochaine fois.

10 commentaires:

Olivier a dit…

j'aime bien ton anecdote, cela me rappelle mon village dans le Lot, des qu'il y avait des touristes, les vieux se mettaient a parler en patois (que a la différence de toi, je ne comprenais pas, bon sauf quelque gros mots). C'est amusant cette forme de protection.

cieldequimper a dit…

Pffffffffffffffttttttt !

alice a dit…

Encore une fois, j'apprends plein de choses ici! J'ai passé deux ans en pension à Quimper et mes voisines de chambre étaient de l'île de Sein et pourtant, je ne suis jamais allée sur cette île ni entrée dans la cathédrale Saint Corentin... Mais je ferai les deux, tu m'en donnes encore plus envie!

unhpy a dit…

Il y a tellement de choses dans ce poste, que je ne sais pas trop par où commencer. Je ne dirai alors qu'une seule chose, la photo avec le numéro quatre me plait énormément.

Cergie a dit…

Je préfère la pointe du Van moins touristique que la pointe du Raz ; ceci dit je n'y suis allée qu'une fois et c'était il y a ben longtemps, on pouvait justement baguenauder partout au détriment de la flore. C'est normal de canaliser la foule comme ils le font au Yosemite Park en Californie par exemple où seuls les écureuils les pumas et les ours ont le droit de sortir des sentiers et pourtant c'est immense !
Le petit Saint Noir ? Aucun rapport / les vierges noires qui sont noires de peau, c'est une autre histoire.
Ce que tu racontes sur le fait de devoir être accepté, Hpy te le raconterait de la Normandie et j'ai eu de ces expériences en Alsace aussi, avec l'alsacien au lieu du breton.
J'aime bien lorsque tu racontes tes souvenirs, ils disent qui tu es, d'où tu viens, ce qui t'a façonné, ils sont très instructifs. Merci.
PS : je vais me faire un beau pot de bégo comme le "coussin" du bas, c'est une idée !

Solange a dit…

Quelle belle visite bien documentée. L'anecdote est savoureuse et j'ai appris qui était Laennec. Nous avons une rue nommé ainsi près de l'hopital et je ne savait pas qui c'était. J'aime beaucoup me promener avec toi.

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite.
Tes mots me bercent, ta musique, tes images, tes choix, tes souvenirs...
Laênnec...
Cela me dit quelquechose...
Kenavo aussi...Il faut le mériter...
Merci pour ces douceurs de vivre.
Bonne journée.
Je t'embrasse.

meretnature a dit…

Bonjour , j'aime beaucoup cette petite histoire , les souvenirs c'est la vie , bonne journée

France a dit…

Bonjour merci pour les photos de Quimper, car je suis née à Concarneau et Qiumper je connais assez bien . Que du bonheur pour moi ce voir tes photos Et oui La bretagne me manque. Je vais donc revenir chez toi, je le jure, parole de Bretonne.

Thérèse a dit…

Super rempli ce "poste" j'ai vécu le même genre d'aventure en Allemagne lorsque je me rendais dans la boucherie du coin mais je n'avais pas (et n'ai toujours pas) le don pour le bavarois.