dimanche 25 janvier 2015

Rajasthan (6) la vie de tous les jours

nous passons la nuit à Luni et dans l'hôtel on peut apprécier un spectacle

voici ,le lendemain matin (de bonne heure), la porte et les fenêtres de notre chambre sont à droite
nous traversons le hall pour rejoindre le bus... dur, dur d'être en vacances
une petite halte chez un potier; notre guide Raviinder Singh Shgkhawat dit "Ravi" pour faire simple est un très bon guide,hindouiste convaincu, très consciencieux, drôle et très présent , il représente sans doute bien l'âme indienne
voilà le travail!


la famille du potier, on a trouvé que le bébé n'aurait pas dû rester assis dans la terre qu'il prenait à pleines mains, nos réflexes occidentaux sont tout de suite revenus!
on arrive maintenant près de chez un  marabout (hindouiste)
certains de notre groupe vont faire le tour en faisant un vœu, en espérant qu'il se réalise!
 entrée: on entoure le poignet d'un fil de laine et on trace le point orange(bindi) entre les sourcils
ensuite on monte les marches vers le marabout guérisseur
cette dame a apporté son bébé pour qu'il  lui porter chance, il faut avant de sortir sonner une cloche pour que tout se réalise!ce qui m'a étonnée c'est de voir quelques personnes du groupe très sérieuses et recueillies pendant l'onction et la visite au gourou...Je me suis contentée de photographier . Une des compagnes de voyage m'a trouvée trop fermée..; ce sont ses mots, à la pensée positive... et le pire c'est qu'elle a raison! (j'assume)
du bus je vois ce berger
nous nous arrêtons dans ce village pour voir le marché, très pittoresque , suivez-moi et ouvrez bien les yeux






nouvelle génération!

les hommes palabrent pendant que les femmes s'activent, font les courses...
les vendeuses de fleurs (œillets d'inde orange , couleur signe de prospérité, bonheur)  souvent en colliers ou guirlandes; elles en vendent aux gens qui les apportent en offrande aux divers dieux et déesses et aussi pour l'autel qu'il y a dans chaque maison avec des bougies. Les colliers sont aussi passés autour du cou des invités en signe de bienvenue; nous y avons droit 2 fois par jour, au restaurant à midi et à l'hôtel quand on arrive

bric à brac
des femmes choisissent des bijoux sous haute surveillance 
il sont peut-être Sikhs mais il faut faire attention car au Rajasthan on porte très souvent le turban
le sens du confort !
et alors là, je dois dire que j'étais complètement abasourdie devant ce groupe. Ces 3 femmes sont assises en plein milieu du carrefour et discutent sans voir les gens autour d'elles

mais si on regarde bien les 3 photos dans l'ordre il s'agit presque sûrement d'un conseil donné par les 2 qui parlent aussi avec leur mains à celle qui tourne le dos et qui écoute!

9 commentaires:

Thérèse a dit…

Une bien belle lecon d'equilibre qui explique souvent le beau maintien des femmes hindoues.
Originale la lanterne polychrome!
Quant au bebe potier, il ne fait qu'imiter son pere...
Personellement je pense que la moitie du travail du marabout est fait par les participants eux-memes qui croient avec ferveur tout simplement.
J'ai un immense respect pour les Sikhs et leur croyance: une belle regle de vie et une belle egalite en hommes et femmes.
Tes photos sont toutes pleines de couleurs joyeuses, d'informations en tout genre. Quel plaisir de les detailler, bravo!

Cergie a dit…

Tout d'abord je me rue sur le fils du potier : nous avons des photos nombreuses de mes jeunes frères "barbotant" nus sur le sol rouge (latérite) mouillé à coté de notre maison ! Ensuite mon père les traitaient parfois (et moi aussi) à l'aide d'un produit glacial qui tuait un ver qu'il fallait retirer en l'enroulant autour d'une allumette... Mon père ne badinait pas avec l'hygiène, on faisait très attention à ce que nous buvions et prenions notre petite nivaquine tous les jours au petit déjeuner.

Cergie a dit…

Quel savoir faire, un joli port de tête pour la danseuse, ainsi que tous les artisans... Je peux comprendre l'influence du psychique sur le physique : mon beau-père avait le don pour "éteindre le feu". Mais il est décédé trop tôt pour le transmettre.
J'aime bcp les oeillets d'inde quoique certains n'aiment pas son odeur. Ce sont des petits soleils faciles à cultiver dans nos jardins aussi...

Daniel a dit…

Coucou Marguerite Marie.
Le voyage continu et l’émerveillement qui va avec continu...
Merci pour toutes ses belles images.
Passe une belle semaine.
A + :o)

Miss_Yves a dit…

Un reportage coloré et varié sur une "vie quotidienne", bien loin de nos coutumes, habitudes et convictions occidentales...

Bergson a dit…

nous continuons le voyage pittoresque et dépaysant

claude a dit…

En peu de mots Miss Yves a tout dit.
Je préfère les femmes en sari que la jeune fille moderne en jean's et voile sur la tête qui laisse voir que les yeux.
Le bébé assis dans le sable, ce n'est pas pire que la fille de nos amis Teutons qui traînait par terre dans la maison et qui ramassait sa tétine pleine de poils de chien.
Son petit frère a eu le même traitement et ils se portent tous les deux à merveille.
Merci pour ce joli reportage qui donne du soleil à l'âme et au coeur.

claude a dit…

En fait, c'est une tout autre vie.
le mode de vie, la culture, les croyances, la vie faite aux femmes, les conditions de travail, l'architecture et tous le reste, un autre monde que l'on doit connaître.

ツ ✽ ღ Nancy ღ ✽ ツ a dit…

(^‿^)✿

Merveilleuses photos !!!! ❤

MERCI pour ce superbe partage.

Je te souhaite une agréable journée !

Bonne continuation ! GROS BISOUS d'Asie ✿⊱。。