lundi 19 janvier 2015

rajasthan (5) Jodhpur

nous allons maintenant visiter ce fort appelé "Fort en majesté"
une belle jeune femme monte  vers le fort
nous montons aussi vers une porte du fort construit en 1459 par Rao Jodha.
C'est sans doute le plus majestueuse forteresse du Rajasthan"création des anges, des fées et des géants" écrivait Rudyard Kipling. Derrière les remparts massifs il y a de très beaux palais.
à la porte on voit cette exposition de mains "elle représente les mains des veuves du Roa qui ont été brûlées en même temps que leur époux.Ce rite s'appelle Sati  − Subst. fém. [Dans la relig. brahmanique, en parlant d'une veuve] Celle qui pousse la fidélité conjugale jusqu'à se faire brûler vive sur le bûcher funéraire de son mari. C'est à cette époque qu'apparaît − elle est attestée en 510 par une stèle commémorative retrouvée à Éran − la coutume de la « femme fidèle » (sati) qui se fait brûler sur le bûcher funéraire de son mari. Celles des veuves qui ne suivent pas ce rite se condamnent, volontairement ou non, à une vie recluse. 
Ce rite est interdit car les femmes étaient rarement (!) d'accord pour ce sacrifice, souvent pour des raisons d'héritage la belle famille allait jusqu'à pousser dans les flammes les épouses dans la peine(!). Le sort d'une veuve n'est pas enviable car si elle veut se remarier elle devra le faire dans la famille de son défunt mari.....
On trouve souvent ces représentations des mains des femmes ayant fait le Sati, ici ce tableau représenterait les mains des 30 épouses deTakhat Singh(1843-1873)

on surplombe la ville de Jodhpur,appelée ville bleue à cause des nombreuses maisons peintes en bleu. Ce serait celles des Indiens de la caste des Brahmanes. De plus la peinture bleue écarterait les moustiques.(sulfate de cuivre mélangé à la chaux)
nous allons rentrer dans les différents palais situés à l'intérieur du fort
on visite le musée : en particulier , je remarque la "Déesse Gangor" une incarnation  de Parvati (épouse de Shiva) en costume rajput, Elle est l'objet d'un culte de la part des femmes mariées qui viennent la prier pour donner longue vie à leur époux et des célibataires qui lui demandent de leur trouver "un bon parti"!!!Moi, j'ai préféré m'abstenir de toute prière car je lui trouve un regard inquiétant !
dans ces pièces, on expose des palanquins 


de la dentelle!

ici notre guide va nous montrer comment on "installe" un turban


voilà en deux temps et trois mouvements!
on entrevoit en contrebas Jodhpur, cité du soleil
il n'y a pas que des hindouistes
le hall aux miroirs
on aperçoit les fenêtres d'où les femmes du harem pouvaient voir les animations dans la cour, sans être vues..
on appelle aussi Jodhpur cité du soleil car c'est une ville qui a un ensoleillement très important
nous avons quitté le fort pour aller faire un tour au marché

content de lui, posant avec plaisir et sans complexe!
des carottes extraordinairement longues et élancées!

ce monsieur et sa famille (sa femme, sa fille et ...sa mère) m'appelle pour que je les prenne en photo. J'aime ces sourires bienveillants.
nous partons en soirée vers un hôtel dans la campagne de Jodhpur* à Luni.
* Jodhpur a donné son nom au pantalon genre bouffant qui était le pantalon des cavaliers

13 commentaires:

Bergson a dit…

les gens sont particulièrement souriants
quelle beauté ce fort
par contre brulés les femmes ...

Alain a dit…

Etonnant de voir la couleur des vêtements féminins. J'espère que tu as ramené un turban !

Daniel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Daniel a dit…

Coucou Marguerite Marie.
Super publication exotique.
Décidément les femmes étaient (et reste dans certains pays) peu de chose!
Rudyard Kipling bien sur il a beaucoup écrit sur l'Inde, je devais réviser...
Très bonne semaine.
A + :o)

Miss_Yves a dit…

Des photos attractives
mais
des coutumes (même disparues) qu'il vaut mieux côtoyer de très loin.

Le motif que tu énonces pour ne pas prier la déesse me fait sourire:
N'as tu pas déjà trouvé "un bon parti"?
Cependant, comme la Vénus d'Ille de Mérimée, son regard est bel et bien inquiétant.

Marguerite-marie a dit…

> Miss Yves je te rassure! mais je tiens à ce qu'il reste en bonne santé!

Thérèse a dit…

J'ai toujours aime ce mot "Jodhpur" je ne peux que l'aimer un peu plus en voyant tes photos. -la qualite de la marque avec les annees a bien baisse :-)-
Ces femmes, ces couleurs, ces sourires, ce "palais." par contre j'ai une retenue quand aux coutumes.
Et tu as joliment vu la colombe de liberte!

claude a dit…

Le fort est fort beau, c'est un beau fort !
Y a pas c'est élégant un sari.
Les pauvres femmes, heureusement que les temps changent tout de même !
J'y retourne.

claude a dit…

La cour et le hall aux miroirs sont magnifiques.
Les carottes de mon jardin snt beaucoup moins belles et surtout moins longues que les carotte de Jodhpur.
J'aime beaucoup la photo prise d'en haut pour voir en bas et celle de la famille sur le scooter.
Quel beau voyage tu nous fais faire ! Merci !

Cergie a dit…

Tant à voir sur ce message (le fort surgi de la falaise) et tant à méditer (les veuves)... Le turban me fait me souvenir comment ma mère, qui avait des cheveux très longs, faisait son chignon d'un geste en le tournant et qu'il tenait sans une épingle.

ツ ✽ ღ Nancy ღ ✽ ツ a dit…

❀ ❀ ❀ BISES pour toi ce mercredi matin !
Que ces photos sont belles ! Magnifiques ! MERCI pour ce partage !

[-ิ‿•ิ]❀ Amicales pensées d'Asie !

Robert a dit…

Très interessant cette serie, bonne continuation de voyage.

Tilia a dit…

Passionnant reportage (comme toujours;-)) les photos comme le texte

Les jeunes femmes de la nouvelle génération ont du souci à se faire. Avec la montée de l'islam (13,4 % de la population selon wikipédia) et surtout l'arrivée des Moudjahidines indiens, elles ne sont pas prêtes de voir leur condition s'améliorer :-((