dimanche 10 mars 2013

Guilin: croisière sur la Li Jiang

après notre visite de la ferme à théiers nous allons faire un tour dans la charmante ville de Guilin 
 il y a beaucoup de monde dans la rue
 une belle horloge
 
pendant que certains se promènent d'autres travaillent 
 le lendemain nous quittons Guilin. Nous allons faire une croisière sur cette très belle rivière entre Guilin et Yangshuo qui va durer toute la matinée . Nous déjeunerons sur le bateau et débarquerons en début d'après midi. Sur le bateau il y n'y aura que des Chinois, quelques Anglais et nous (les 10 Français) 
notre guide, Marie, toujours souriante  nous quittera ce soir car ensuite nous partons à Hong Kong et elle n'est pas autorisée à nous accompagner.
nous allons voir beaucoup de ces embarcations de bambou 
vous voyez ici une belle brochettes de cormorans qui paraissent alignés pour la photo. En fait ils sont attachés à cette planche car ils sont de braves (esclaves) pêcheurs. Les pêcheurs partent à la nuit tombée sur des radeaux de bambou. Les cormorans qu'un collier ou un lacet empêche d'avaler leur proie, nagent à côté du radeau, juste sous la surface, suivant la lueur de la lampe accrochée à la proue. Quand ils ont une prise, le pêcheur les sortent de l'eau pour qu'ils la régurgitent.  
ce monsieur part au marché sans doute pour vendre ses légumes 
 
la rivière Li traverse des paysages qui semblent sortis de paintures chinoise. On y trouve de magnifiques éperons karstiques  dus à l'érosion d'un terrain calcaire dit karstique.
 
ici nous passons près de Xinping port fluvial aux vieilles maisons en bois 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
nous voyons tout le long des bambouseraies 
 des étudiants en voyage de leur école
 
  
 
 nous sommes arrivés à yangshuo, une charmante ville dont nous allons traverser la rue principale afin d'aller rejindre des jeeps qui vont nous conduire dans les environs nous allons faire un tour dans les rizières... que nous visiteront avant de partir prendre l'avion pour la ville trépidante d'Hong Kong 

16 commentaires:

Miss_Yves a dit…

Les formes des montagnes , grandioses au-dessus des eaux rappellent vraiment la peinture...chinoise.
La jeune fille à l'éventail est artistiquement photographiée.

Miss_Yves a dit…

Nous savons à présent où s'est exilé Phala .
As-tu rencontré une Philomène chinoise ?

Miss_Yves a dit…

Notre fils , lui aussi, a été impressionné par cet orage"à sec"

Thérèse a dit…

De véritables scénarios sur chacune de ces barques!
J'avais entendu parler de ces pratiques avec les cormorans esclaves mais de là à le voir...
Uniques ces paysages comme déchiquetés et tellement photogéniques.

François a dit…

Ah çà me rappelle de bons souvenirs, cette rivière Li !!
(quand aux cormorans esclaves, n'exagérons rien... La CGT des cormorans ne s'est pas encore manifestée... Ces pauvres volatiles acceptent quand même de partager leur pèche : en d'autres termes ils sont nourris grattos... Ce n'est pas le seul cas de coopération entre espèces... Ya même mieux, les dauphins qui rapatrient les poissons pour les hommes, tout en restant libres)...

Daniel a dit…

Le voyage et les découvertes continuent.
Que de diversité de lieux et de paysages...
Merci pour ces découvertes.
Passe une bonne semaine A + :))

hpy a dit…

Maintenant je comprends pourquoi Phalacocorax ne revient pas. Il est attaché au bout d'une corde!

Solange a dit…

Impressionnantes ces montagnes. Pauvres cormorans c'est cruel!

Solange a dit…

Impressionnantes ces montagnes. Pauvres cormorans c'est cruel!

François a dit…

En quoi est-ce plus cruel que d'avoir un chien en laisse ???

Marguerite-marie a dit…

>oui, mais François le chien en laisse n'est généralement qu'en promenade en train de renifler tout ce qui pue sur le bord de la route

Robert a dit…

Au fil de l'eau...:)

claude a dit…

Une croisière typique et très dépaysante. Leq photos de la ville sont chouettes aussi.
Que de souvenirs tu as de ce voyage !
Merci du partage !

ALAIN a dit…

Il n'y a qu'en Chine qu'il y a des montagnes comme cela, c'est fabuleux.

PS : les bébés goélands ne sont pas sur un balcon, mais sur une tombe du cimetière marin

Cergie a dit…

On aimerait pouvoir mettre nos pas dans les tiens...
Quelle foule dans cette rue ! Attention en traversant ! A Honk-Hong, c'est moins risqué.
Les embarcations en bambous sont très ingénieuses.
A première vue, à propos des cormorans, je pensais aux canards appelants que l'on surnomme des "traîtres". Les cormorans du moins chassent et ce qu'ils mangeraient eux-même...

Marguerite-marie a dit…

> je viens de supprimer deux messages anonymes écrits dans un langage mi anglais, mi charabia, sûrement quasi délirant, visiblement du même lecteur.