mardi 19 avril 2011

trompe-l'oeil

ce ne sont pas des fresques murales mais des tableaux originaux et plutôt rares du musée de Rennes. Ils étaient des commandes du marquis Christophe-Paul de Robien , lequel fut à 26 ans le président du parlement de Bretagne et qui fut un grand collectionneur d'oeuvres d'art et d'objets. Ils sont l'oeuvre de Jean Valette-Penot (1710-1777)
cette peinture de la médaille de la Duchesse Anne fait partie de l'un des tableaux.

qui d'ailleurs s'appelle "trompe-l'oeil de la médaille de la Duchesse Anne de Bretagne" qui date du début du XVIII°. On y voit une poire à poudre, un bas relief de marbre et un tableau le marchand de poisson. Ce tableau d'un peintre d'un obscur peintre (Brower ) faisait partie de la collection du marquis; la photographie n'existait pas et celui-ci voulait une représentation des objets qu'il collectionnait, ceci est d'ailleurs un cas sans doute sinon unique du moins très rare de pouvoir présenter à la fois un tableau et sa représentation sur un autre tableau.

Celui-ci s'appelle le" trompe -l'oeil à la statue d'Hercule".
Sujet représenté: une statue, du métal, coquillage, un couteau ...la statue d'Hercule.

ce dernier est le "trompe-l'oeil à la gravure de Sarrabat" (graveur), il représente une nature morte constituée de lunettes, estampe vierge à l'enfant, loupe, livre, compas, lettre, tableau de l'homme au chien, bijou, palette,instrument d'écriture, travaux d'aiguille . Sur l'envers de la lettre il y a l'adresse de Mademoiselle de Robien à qui ce tableau est dédicacé.
il a été trouvé collé au dos du premier.

12 commentaires:

Miss_Yves a dit…

Remarquable travail!

Oh! Jeudi dernier, j'ai vu le concert de Tri Yann: fabuleux!

Miss_Yves a dit…

Et depuis, me trotte dans la t^te la magnifique chanson consacrée à la Duchesse Anne, dont j'ai oublié le titre: tu le connais sans doute?

Olivier a dit…

"C'était Anne de Bretagne, duchesse en sabots,
Revenant de ses domaines, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Revenant de ses domaines, duchesse en sabots,
Entourée de châtelaines, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Entourée de châtelaines, duchesse en sabots,
Voilà qu'aux portes de Rennes, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Voilà qu'aux portes de Rennes, duchesse en sabots,
L'on vit trois beaux capitaines, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

L'on vit trois beaux capitaines, duchesse en sabots,
Offrir à leur Souveraine, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !....." Comptine enfantine

hpy a dit…

Pour faire peindre ses objets, le collectionneur avisé devait être au courant des demandes des assureurs, qui exigent une preuve de l'existence de la chose volée, le cas échéant!

claude a dit…

C'est magnifique comme travail ! Faire peindre ses objets pour en garder la vue à tout moment.

Thérèse a dit…

Quelque chose que l'on pouvait même emporter avec soi en voyage. Quelle idée fabuleuse. Je n'avais jamais entendu parler d'une telle chose.
Ta banderole est super accueillante et on n'a plus de doute sur le prénom de l'auteure!

Chipie a dit…

J'aime bien la nature morte, en fait, je ne sais pas pourquoi, mais cela me fait penser aux tableaux dans lesquels on peut trouver de petites "scènes" en miniature, composées d'objets variés...

Brigitte a dit…

Pour le "petit livre des plaisirs" Christophe André a écrit :

"Se nourrir des beautés léguées du passé : œuvres d'art, monuments... Plaisir de rendre hommage à celles et ceux qui ont fait la beauté du monde."

Un précurseur de la photographie, en fixant l'image l'homme espère ralentir les désastres du temps !

Solange a dit…

C'est original cette idée de peindre des objets, est-ce qu'on classe ça dans les natures mortes?

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite.

Merci beaucoup pour les "trompe-l'oeil" qui ravissent le regard...
Bonnes fêtes de Pâques.
Je t'embrasse.

meretnature a dit…

Bonjour , merci pour ces decouvertes, très beau travail
Bonne journée

Cergie a dit…

Finalement les tableaux sont tous des trompe-l'oeil qui ne se l'avouent pas, du moins autrefois où le but devait être qu'on ne voit pas un coup de pinceau. Mais tous n'ont pas droit à ce qualificatif. Ceux-ci relèvent d'une démarche curieuse et méticuleuse.
A propos de l'adresse et du tableau derrière le tableau : notre artisan ébéniste nous a conseillé de mettre l'histoire de nos meubles au dos (< étiquette de déménagement, a appartenu à mon arrière grand'mère qui l'a donné à mon oncle etc etc...) car la mémoire se perd.