mercredi 14 octobre 2009

une vie de chien....

ou comment je l'ai échappé belle! Dimanche matin je sors d'intermarché par la porte que l'on voit, je dis bonjour au chien bien sagement assis près des vélos...j'avais à peine fait 3 pas que j'entends un bruit épouvantable, je me retourne et vois le même chien trainant derrière lui les vélos et les arceaux ...mais il a été arrêté dans son élan par le frottement de tout cet attirail sur le ciment...à 2 secondes près je pense que j'aurais eu du mal a empêcher la collision! Mais comme j'étais debout et intacte j'ai immédiatement sorti mon APN....
la cause de cet emportement soudain était là placide.

12 commentaires:

meretnature a dit…

La tentation n 'était pas si loin!!! sourires
Bises France

hpy a dit…

Moi aussi j'ai l'habitude de saluer les chiens par un "bonjour, mon chien". Ils ne répondent pas souvent. Que des mal polis!!!

Olivier a dit…

beau réflexe, et bravo pour la force du chien, je l'imagine bien courant avec des vélos derrière lui ;o))

Solange a dit…

C'est ce qui arrive quand on fait des finesses aux chiens. Il est beau je l'aurais salué aussi.

Thérèse a dit…

Pas facile la vie de chien!

claude a dit…

Ce sont les proprios des vélos qui doivent être comptant, et celui du chien par la même occasion.
Voilà ce que c'est quand on veut jouer les jolis coeurs. Ouaf !

Cergie a dit…

Je me dis toujours que nous sommes bien tranquilles de ne pas avoir un odorat de chien : tu te rends compte ? Etre au courant de tous les états d'âme (et plus si affinité) des uns et des autres ?

Emiliane a dit…

Lui aussi voulait aller saluer son compère .. pas drôle d'être attaché !!

Jackss a dit…

C'est fou ce qu'on peut s'attacher à ces petites bêtes.

J'ai eu 3 chiens dans ma vie. J'ai dû m'en défaire chaque fois après un an ou deux pour des raisons techniques.

Je suis dompté. Plus jamais. C'est trop difficile émotivement de m'en défaire.

herbert a dit…

Bonjour, Marquerite.
Tout est bien qui finit bien pour tout le monde.
Bon week-end.
Je t'embrasse.

delphinium a dit…

finalement pourquoi prendre un vélo pour aller au marché? c'est dangereux pour les chiens. J'ai bien ri et je ris encore en lisant votre post. J'imagine la scène.
Je me souviens d'une amie qui m'avait raconté une histoire aussi marrante. Elle était allée dans un alpage à la montagne pour faire une petite balade. En redescendant sur le chemin, elle se rend compte qu'elle était suivie par une ânesse. Mon amie a tout fait pour dissuader l'ânesse de rentrer chez elle, rien n'y a fait, plus elle avançait et plus l'ânesse suivait. Et donc pour finir, mon amie a pris le parti de courir, et l'ânesse a finalement abandonné la partie. :-) :-)
bises

delphinium a dit…

ah j'écris mal, je voulais dire: mon amie a tout fait pour dissuader l'ânesse de la suivre...
j'espère que tout le monde me suit... MAIS NONNNNNNNNN PAS TOUS DANS MON SALON, Y A PAS ASSEZ DE PLACE.