vendredi 19 décembre 2008

c'est la fête..

hier, je pars faire quelques achats à rennes . Je décide de prendre mon temps et de prendre le chemin des écoliers (et je ne croyais pas ssi bien dire!!). je passe devant l'ancienne fac des sciences qui a été un moment l'école dentaire et qui n'est rien en ce moment. Il y a d'ailleurs une polémique qui commence car on veut en faire un hôtel de luxe et des anciens (!) étudiants comme moi s'en offusque car il y a des trésors dans ce bâtiment qui justifieraient d'en faire un musée des sciences....qui l'emportera de l'esprit et de l'argent....Les paris sont ouverts. j'ai toujours une pensée devant cette porte pour les bonnes années que j'ai passées dans cette fac, les émotions sur ces marches, lieu d'attente des résultats aux examens; entre deux bouffées d'angoisse on allait marcher dans le jardin du palais saint Georges à côté.


je passe sur l'autre rive de la Vilaine...

...et je fais un détour par la fête foraine située en plein centre près de la gare.

un jeune homme très concentré car il vise un MP3 sur un support qu'il doit entourer sans se pencher...Il essaiera 6 fois et échouera....comme tous ceux que j'ai regardés après (l'angle d'attaque aurait-il été bien calculé?)

heureuse de voir que les auto tamponneuses existent encore même si elles ne sont pas très fréquentées...j'adorais ce manège.
là un manège vertigineux...
un autre...les cris se font de plus en plus stridents.
une nouvelle attraction à Rennes: C'est L'Evolution qui monte à 23 m au-dessus du sol. le mât tourne à 360°) et les 10 nacelles de 4 personnes pivotent aussi. Ce manège est autorisé aux enfants à partir de 7 ans ...accompagnés, ouf!!!

ici nous avons le Show Bizz , les forains appellent ça "une boite à rire" . Mais ils le présentent comme le "double palais du rire". On y est accueilli par les Blues Brothers pour un parcours acrobatique entre toboggan, escaliers mouvants, sol mou et obstacles inattendus...non je n'ai pas été tentée d'autant qu'une jeune fille, qui devait pour sortir franchir un petit passage mouvant, est tombée sur le derrière en m'assurant que oui....c'était drôle mais spéc...(sic) je vous laisse admirer l'entrée.



le père Noël est venu repérer les lieux car il fera une descente le 24 , je crois qu'on n'a pas à se faire de souci pour lui le vertige, il ne connaît pas.


PS: j'ai dit à des professeurs de mon entourage: Si vous vous êtes inquiétés vendredi après-midi de l'absence de vos élèves ne cherchez pas : ils étaient aller chercher d'autres sensations plus drôles que celles qu'ils éprouvent à vos cours"

car ils étaient vraiment nombreux à 15 h.

12 commentaires:

hpy a dit…

Une très belle porte d'entrée, comme on n'en fais plus aujourd'hui. Et tu dis qu'on fait aussi moins d'autotamponneuse, c'était pourtant rigolo.

Therese a dit…

Il doit y avoir des bouchons au passage de cette porte les jours de classe!!!
Peut=être que les profs sont là avec leurs élèves.

Marguerite-Marie a dit…

> Thérèse non c'était la porte de l'université des sciences il y a déjà beaucoup d'années

Encre a dit…

Merci pour ces images de foire : avec cette musique, le sentiment de légèreté est communicatif! Voilà, je vais avor Montand dans la tête pour le reste de la journée :-))

GMG a dit…

Bonjour Marguerite-Marie! Avec un jour de 48heures, j’aurais beaucoup plus de chance de m’amuser avec ce blog magnifique! Quel dommage… ;(
La fête à Rennes semble superbe; j'aimerais bien plutôt y être qu'ici... ;) Même s'il faut partir en kayak... ;))
Les photos du dernier weekend d'automne sont excellentes!!
Entretemps Blogtrotter est en train de partir de Tunisie 2007, mais a réussi à maintenir le délai des posts en douze (12) mois seulement. Superbe accomplissement… ;)) Amuse-toi! Bon week-end!

Solange a dit…

Belle ambiance de fête et la musique nous emporte. Ça donne du pep.

claude a dit…

Moi, je n'ai jamais fait l"cole buissonnière pour aller à la fête foraine. UN jour on m'a presque forcée à aller dans les auto-tampnneuse. Je me suis fait mal au genou à cause de 2 petits cons qui n'arrêtaient pas de nous rentrer dedans en prenant un vache d'élan.
Je suis contre les Hôtels de Luxe, alors tu parles dans un aussi beau bâtiment, ils vont faire encore n'importe quoi. Il ne fait pas les laisser faire.
Il doit y avoir beaucoup de mecs devant MM et sa jupe en l'air.
Les manèges à sensation, très peu pour moi. La dernier fois en Allemagne je me suis laisser tenter à montrer dans une grande roue. Bouh ! Moi qui le vertige facilement. Je suis redescendue de ce machin les jambes toute flasques.

herbert a dit…

Bonjour, Marguerite-Marie.

Je ressens toujours beaucoup d'émotion, quand tu déambules dans Rennes.
Je comprends la tienne quand tu passes devant l'ancienne fac de sciences...
Je n'ai pas fait mes études à Rennes mais y ai exercé pendant 15 ans...Un petit pincement, quand j'ai vu l'inspection académique...Mon lycée n'était pas si loin...
Et tout se termine en fête foraine
multicolore...et cortège de lycéens, en délicate évocation...
Merci beaucoup.
Bonne journée.
Je t'embrasse

Cergie a dit…

La foire de Pontoise est toujours à la St Martin.
Mon père était adorable : il allait sur le grand huit avec mon petit frère ! Pour ma part j'ai horreur de ça.

Lorsque j'étais étudiante en 1ère année d'archi nous étions dans les anciens locaux des beaux arts. C'était bien d'être en centre ville près du parc ste Marie à Nancy. Puis nous avons déménagé en périphérie dans une école provisoire qui a duré ! La nouvelle école est près du canal, pas loin de la place Stanislas, c'est bien
Et ma nièce qui porte mon nom de jeune fille a comme prof des codisciples à moi qui bien sûr se souviennent de moi...

Marguerite-Marie a dit…

> Herbert: la prochaine fois je te photographie 2 lycées tout proches et tu me diras dans lequel tu as sévi...sachant que moi c'était Bréquigny...

Marie-Noyale a dit…

Bon, alors,
si tu commences a trainer l'apres midi dans les fetes forraines...
Tu files un mauvais cotton!!!!

alice a dit…

Moi, à part le Babylem, tout me fait peur...et j'ai un peu de mal avec l'odeur de friture. Mais je comprends que ce soit un peu dur pour les lycéens de Zola de résister!