dimanche 22 juin 2014

Ouzbékistan: Khiva




ce petit garçon voulait montrer comme il était  grand!


c'est assez tôt le matin et on commence les photos des enfants
un petit tour au marché



c'est bon!

une très belle rencontre, 3 dames des alentours de Khiva; Celle de droite était très émue, elle a enseigné le français et nous avons parlé un bon moment, je vais lui envoyer un livre, mais lequel?
ce puits était un point de rendez-vous des caravanes sur la "route de la soie"
une présentation des enfants à un genre d'imam pour valider la fête des enfants
Khiva vue d'un minaret devenu belvédère



un aperçu de la muraille en briques de terre crue de la vieille ville appelée Itchan Kala

je ne peux quitter Khiva sans rendre hommage à Al Khawarizmi natif de la région, qui introduisit l’algèbre.Né à Khiva en 783. il vécut à la cour du calife Al Ma'mun peu de temps après que Charlemagne fut nommé empereur de l'Occident. Il fut l'un des membres les plus importants d'un groupe de mathématiciens et astronomes qui travaillèrent à la "maison de la sagesse" de Bagdad.Il est connu pour deux ouvrages le premier "al jabr wa'l muquabala" Ce livre fut très célèbre en son temps . son titre commence par le mot arabe al jabr qui représente l'opération qui consiste à faire passer les termes d'une équation d'un membre à l'autre (pour n'avoir que des termes positifs de chaque côté de l'égalité.. Ce terme fut comprimé en "aljabr" puis latinisé en "algèbra" pour devenir "algèbre". Le second livre était "livre de l'addition et de la soustraction d'après le calcul des indiens". C'est le premier livre arabe connu où la numération décimale de position et les méthodes de calcul d'origine indienne sont expliquées en détail. Il connut ,dans les pays d'Europe, une telle renommée que le nom même de son auteur deviendra la désignation générique du système. Latinisé il devient "Alchoarismi" puis "algorismi" pour devenir "Algorithme". Ce nom désignera le système constitué du zéro et des 9 chiffres et les méthodes de calcul d'origine indienne avant d'acquérir l'acceptation plus large et plus abstraite que nous connaissons aujourd'hui.
Sans le savoir, Al Khawarizmi a donc donné le nom d'un de ses ouvrages à l'une des branches fondamentales des mathématiques et son propre nom à l'algorithmique science qui est à la base de l'une des activités théoriques et pratiques des ordinateurs.(source: un des mes livres préférés: l'histoire universelle des chiffres)

9 commentaires:

Miss_Yves a dit…

C'est la fête des enfants!
Tu ne pouvais manquer cet hommage à l'algèbre

Thérèse a dit…

Bon je repasserai un peu plus tard. Il me faut du temps pour digerer tes photos et ton texte...
Une anthologie de la poesie francaise peut etre?

claude a dit…

Les photos ont du mal à venir mais en attendant, j'ai lu ton texte très intéressant.
Tes photos le sont aussi et j'aime bien le petit gamin avec sa casquette à l'envers. La muraille est très belle et j'aime aussi les dôme bleus.
Je reviens.

claude a dit…

En fait les dômes sont plus bleus verts que bleus. Les minarets sont très beau aussi et j'aime bien la photo des trois femmes.
J'aurais bien fait un tour de marché avec toi.

Marguerite-marie a dit…

> bonne idée Thérèse

Solange a dit…

Toujours beaux à voir des photos d'enfants, les trois dames ont l'air très fière aussi.Je ne connaissais pas ce monsieur qui à inventer l'algèbre.

Miss_Yves a dit…

De belles portes: un symbole ?
La forteresse vue de haut ressemble à un gigantesque château de sable!

Thérèse a dit…

Le puit, point de rendez-vous des caravanes, fait tres humble en rapport avec ce qu'il pourrait nous raconter de ses rencontres passees et presentes bien sur.
Et puis ce monsieur Al Khawarizmia a qui nous devons tant...

BRETAGNE Alice a dit…

Merci pour ce petit photo-reportage sur Khiva, entre les photos très vivantes du marché, les éléments d'architecture très intéressants sous un beau soleil radieux. Réussie cette photo du petit garçon. Et merci pour la présentation de Al Khawarizmi.