lundi 7 janvier 2013

au fil du Yangzi: une journée bien remplie

le jour se lève, nous avons navigué toute la nuit et sommes maintenant prêts à descendre pour une escale dans la ville de Fengdu, ville des fantômes, qui possède un temple dédié au roi des enfers sur la colline Ming Shan, que nous allons gravir
nous arrivons au départ de la montée

 
ici nous voyons les fidèles  prosternés


ici il y a le pont que l'on se doit de franchir à deux, d'un même pas en se tenant par la main et en faisant 7 pas....pour assurer une durée indéterminée à l' union.Nous l'avons fait majestueusement et bien sûr sous les flashes de paparazzi qui dans les minutes suivantes vous vendent la photo.
ici nous ne sommes pas encore dans les tourments de l'enfer, mais vous voyez que les billets arrangent bien les relations avec l'au-delà
nous voici dans l'allée de toutes les terreurs; à gauche et ci-dessous vous voyez Tianzi le maître de l'enfer, accompagné de sculptures représentant les aspects les plus noirs et effrayants de l'enfer.
wouah!!! passons notre chemin...
Regardons plutôt ces belles grues symoles de longévité, caressées par un rayon de soleil qui a bravé les statues de pierre verdie
on redevient zen pour quelques instants


nous sommes dans le quartier des fantômes, mais on peut être réconforté car ils semblent très au fait des moyens modernes de communicatins avec l'au-delà et je pense que celui au masque vert photographie les vivants pour alimenter son blog: "vacances avec les vivants"
ici on brûle ses prières et voeux pour que les flammes les fassent monter vers ceux à qui ils sont adressés
colorés mais non moins menaçants, sauf l'élément modérateur en haut à gauche
on se croyait sauvés et nous revoilà plongés dans un passage très sombre , en contrebas on voit les supplices endurés par ceux qui ont mérité (?) l'enfer
ouf!!! on retrouve la douceur, les fleurs, serions-nous les privilégiés qui connaissent le nirvana?
n'exagérons pas, mais c'est tout de même très impressionnant et reposant.
on redescend après avoir déambulé entre le pire et le mieux nous descendons le pied plus léger (qu'à la montée) par un chemin très agréable, il fait bon!
il nous reste à monter sur le bateau et pas loin on aperçoit les femmes s'activant aux taches de nettoyage 

nous sommes repartis sur le fleuve


Nous passons près du "Shibaozhai", un monastère qui occupe une île, avec le haut Lanruo Dian temple de l'Orchidée. ce nom est donné car les avants toits recourbés sont supposés ressembler à des pétales d'orchidée. Il posséde 12 étages,  commencé en 1750.Le "trésor de pierre" est un mur de l'enceinte du monastère. . On dit qu'un trou du rocher laissait couler tous les jours assez de riz pour nourrir tous les moines. Mais, un d'entre eux, avide, voulut l'agrandir et le riz ne coula plus.La contruction du grand barrage que nous verrons a provoqué l'engloutissement du village médiéval au pied du monastère. une digue a été construite pour le protèger de la montée des eaux.

en soirée pause sur le pont, ici un petit garçon qui commence à marcher déplace une chaise, il porte la culotte fendue qu'on met aux petits garçons chinois, sans couche, pour activer la propreté... 
et le soir descend doucement , ah, quel grand apaisement sur le Yangzi. ...on entend seulement le bruit de l'eau sur l'étrave (avec un peu les moteurs) les gens sont partis pour la plupart jouer au Majong sport national dans les salons .

11 commentaires:

ALAIN a dit…

Le roi des enfers est vraiment impressionnant, on voit qu'il ne rigole pas.

Daniel a dit…

Beau voyage bien conté et compté aussi, la foi comme partout s'alimente en espèces sonnantes est trébuchantes !!!
Bonne journée A + :))

claude a dit…

J'ai survole par manque de temps, ce poste, mais je reviendrai demain pour une lecture assidue.
Bonne journée.

hpy a dit…

Le roi des enfers! Il vaut sans doute mieux le vénérer, si on ne veut pas qu'il se fâche!

Thérèse a dit…

Super reportage ou l'on avale les kilomètres en souriant au passage à la culotte fendue et autres...
Tu m'as aussitôt fait penser au reportage -était-ce sur Arte?- sur les moines bouddhistes chinois... qui prennent leur retraite assez jeunes pour pouvoir avoir le temps de prendre femme et maison... les revenus des temples étant assez conséquent!
Mais ne me fais pas dire ce que je ne dis pas car je respecte beaucoup le bouddhisme et ce qui l'entoure, m'accrochant un peu partout pour renforcer le peu de fois que j'ai... :-)
Pas de beurre salé chez nous... mais notre beurre dans le beurrier qui vient tout droit de Nantes n'était pas loin. Et comme tu l'as si bien deviné les garçons attendaient le dîner pour la suite.


Thérèse a dit…

Bon quand on ne se relit pas...
"la foi" bien sur.

Nini68 a dit…

Un bien beau voyage que tu nous montres !
Bonne soirée

Solange a dit…

Leur enfer est pas plus rigolo que le nôtre, c'est une belle visite merci.

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿
Hello et merci pour ces très très belles photos qui nous font voyager et découvrir d'autres contrées !!!
C'est magnifique !!!

BISOUS BISOUS BISOUS de Thaïlande pour toi ! :o)
✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿

claude a dit…

Quel périple tu as fait au cours de ce voyage.
J'aime bien la petite culotte fendue.
Merci pour ce beau partage.

Miss_Yves a dit…

Je n'avais pas vu cette série!
Quel dommage si j'avais manqué ce beau voyage aux frontières de l'au-delà!