mardi 26 juin 2012

les jours se suivent....

..... et ne se ressemblent pas!
lundi de la semaine dernière revenant d'une journée chez ma mère, je prends, comme je le fais parfois, une petite départementale qui folâtre dans la campagne , au détour d'un virage, une des nombreuses croix dressées au bord des routes

le blé bien arrosé a bien poussé, il faudra maintenant qu'il puisse blondir... soleil décide-toi!


et surprise... la gare de l'ancien tortillard... le p'tit train s'en va dans la campagne ... l'p'tit train s'en va de bon matin...
Il revoit Les champs et les rivières Et les voies Qui sentent bon l'été Il revoit Toutes les humbles chaumières Tchi tchi fou tchi tchi fou Dans les près...
Le train ralentit près de la garde-barrière Et le mécanicien la salue de la main Elle voit le feu rouge du wagon arrière Qui s'éloigne doucement et se perd dans le lointain
Le p'tit train A perdu la bataille C'est la fin De ces belles flâneries Il s'en va Vers le tas de ferrailles Tchi tchi fou tchi tchi fou C'est fini...
Mais plus tard, lassés des grands voyages Nous penserons souvent au petit train Qui flânait parmi les verts bocages Tchi tchi fou tchi tchi fou tchi Et nous le regretterons bien
( radio nostalgie : André Claveau)

Et le mercredi suivant nous roulions vers la Capitale...Paris reine du monde!

une enseigne originale... mais qui fait les cuivres?

sur la même place, près de la fontaine saint Michel, un beau mur.


la fontaine qui attire les fatigués par la marche, les pique-niqueurs à toute heure avec divers sandwiches....
La fontaine Saint-Michel construite en 1860 par l'architecte Gabriel Davioud, fut conçue en 1860 et comprend un groupe en bronze sculpté par Francisque Duret (1804-1865) , inspiré du tableau de Raphaël au Louvre, représentant Saint Michel terrassant le démon, symbole de la victoire du bien sur le mal.

cet endroit fut le lieu de rendez-vous en août 1944 des résistants de paris se soulevant contre les Allemands.

nous passons "rue du chat qui péche", la plus étroite ruelle de Paris.

la preuve vivante, un touriste souriant.

un des cimetières de vélos


un sablier vogue sur la Seine bien chargé, mais tout est prévu pour la sortie sur la terre ferme!

11 commentaires:

Thérèse a dit…

"Chez Clément" c'est le mitron qui doit faire les cuivres... quand il a fini d'éplucher les légumes.
Toujours l'humour que j'aime sur tes billets, de quoi repartir le coeur en fête.

Miss_Yves a dit…

Les cuivres, c'est à Villedieu-Les Poêles , dans la Manche, qu'on les fait (qu'on les fabrique, et non qu'on les astique)
http://www.ot-villedieu.fr/index.htm

Dans la rue du chat qui pêche, il y a du nouveau:
un squelette!

si je comprends bien, d'après ton passage sur mon blog, temps breton et normand: même combat!

Daniel a dit…

Bin! dis! donc! Quelle balade tu nous trace la une vraie ballade en quelque sorte.
De quoi se perdre dans le cheminement.a
Bonne soirée. A + :))

Nini68 a dit…

Tu nous fais faire une belle balade !

Olivier a dit…

belle serie de photos, ici enfin un soir sans pluie, c'est beau une ville sans pluie ;=

Solange a dit…

À Paris notre hôtel était près de la fontaine St-Michel et presque chaque jour nous passions devant.C'est intéressant de visiter avec toi.

claude a dit…

Tu as tout à fait raison quand tu dis "Paris, Reine du Monde.
On pourrait dire de même pour la France puisque que c'est la destination la plus fréquentée par les touristes de la planète.
Encore une jolie balade.
Pour l'enseigne en gamelles de cuivre, il faut savoir si c'est vraiment du cuivre au quel cas il est vernis.
Paris recèle de trésors, comme la fontaine St-Michel.
J'aimais regarder les péniches passer l'écluse de mon enfance et c'est assez marrant d'en passer une tant d'années après sur un bateau qui semble être une ancienne péniche.

Cergie a dit…

Le chemin que l'on parcourt il faut donc le ponctuer d'une pierre, de photos comme les chemins le st d'un calvaire sinon lorsque l'on se retourne les jours se ressemblent alors que cela n'a pas été le cas.
Je suis étonnée du bon état de conservation des pochoirs de Nemo dans la rue du chat qui pêche. J'aime bcp la petite gare.

Chipie a dit…

Et oui,et enfin du soleil ici !

Delphinium a dit…

Ah j'ai photographié les mêmes cuivres à Paris. Comme quoi, les touristes ont souvent les mêmes sujets pour les photos. ;-)

hpy a dit…

Mais tu vas souvent à Paris en ce moment! Ta belle Bretagne ne te suffit plus? ;-)