mercredi 17 décembre 2014

Retour d'un voyage: en Inde et Népal (1)

Namasté!
arrivés à Delhi le 21 novembre dans la nuit, nous repartons le matin pour un circuit dans le Rajasthan. Nous commençons la première journée par des routes vers la région de Shekhawati, région agricole semi aride.
une première halte dans ce village avec cette image que nous verrons si souvent...la vache sacrée, reeine de la rue!
à la sortie du bus je rencontre ce couple, fier de poser avec ses petits enfants, cette dame représente bien le caractère bienveillant de la population en général

ici on vend des cacahuètes, le récipient au milieu est rempli d'un liquide chaud pour éloigner les insectes
appètissants? peut-être mais la prudence est de mise pour nos estomacs trop fragiles et dorlotés!

on ne dérange pas des déesses, on les contourne!
tout le long de cette route nous voyons les grandes cheminées de briqueteries, une des activités de la région....Il paraît qu'on n'y fait pas travailler les petits enfants (comme au  ou en Afghanistan)
on verra beaucoup de ces chargements...qui circulent sur toutes les routes
nous arrivons à notre hôtel à Mandawa, charmante ville que nous visiterons après avoir déposé les valises et eu la cérémonie traditionnelle de bienvenue!!couronnes d'oeillets d'inde (orange) le plus souvent, bindi (point rouge sur le front)

notre appartement est derrière cette porte.


la ville de Madawa est connue pour ses "havelis" anciennes grandes demeures de commerçants installés sur la route des épices et de la soie



nous rentrons dans une ces demeures ,habitée. Les femmes s'activent à la vaisselle et la lessive
certains d'entre nous ont pris un escalier intérieur afin de voir le panorama... je m'apprête à dégainer mon APN mais j'entends surtout mon mari qui me conseille de redescendre (lui-même est sur un autre toit!)



redescendus nous sommes montés dans une demeure anciennement princière
une fillette nous regarde sur une terrasse en contrebas

             nous allons regagner notre hôtel dit de Charme à la sortie de la ville et nous repartirons demain matin pour d'autres aventures. Je ne pense pas vous les faire vivre dans le détail car il y a des impressions des sentiments difficiles à partager. C'est un voyage qu'on ne fait pas tous les jours tant physiquement qu'intellectuellement et moralement!

12 commentaires:

Miss_Yves a dit…

Merci pour ces premières images.
"Impressions difficiles à partager" Je comprends à demi_mot ce que tu veux dire, vu les commentaires de nombreux touristes ayant visité ce pays de contrastes.
Personnellement, je préfère m'abstenir

Daniel a dit…

Coucou Marie Marguerite.
Encore plein de découvertes surprises nous attentent.
Merci pour le partage.
Bonne journée.
A + :o)

Thérèse a dit…

Tu utilises le mot "contourner" au debut de ton billet et effectivement je pense que l'on "contourne" des tas de choses en Inde comme dans d'autres endroits ou nous ne partageons pas les memes conditions de vie.
Emouvantes toutes ces images qui parlent et surtout se taisent.

Tilia a dit…

Dépaysant au possible ! j'ai l'impression que c'est un pays fantastique, qu'il faudrait traverser comme dans un rêve, sans porter de jugement...
Les vaches sacrées, tout comme les gens, ont beaucoup d'allure. Je suis étonnée par la démarche martiale des hommes sur la quatrième photo.
Votre case méritait bien son appellation de "charme".
Les marionnettes annoncent-elles un spectacle ?

claude a dit…

J'allais dire la même chose que Miss Yves. Je me souviens d'une discussion entre mon Père et la femme d'un cousin de ma mère, cette dernière disant qu'il avait aimé leur voyage en Inde, que c'était un pays merveilleux, sauf que mon Père lui a rétorqué, que les gens y était miséreux.
Quel contraste entre les maisons humbles et la demeure princière.

claude a dit…

J'aime bien l'entrée de votre chambre, c'est original. Les vaches ont la belle vie dans ce pays, pendant que le peuple crève à moitié la dalle.
J'aime bien cuisiner indien.
Merci de nous faire partager ce nouveau voyage.

Marguerite-marie a dit…

>Claude; ce n'est pas si simple et je ne pense pas que tant de gens "crèvent la dalle" il y a de la misère mais leur culture n'est pas de courir après l'argent pour l'argent. C'est un pays attachant et qui remet beaucoup de choses à plat!

Claudine Le Bagousse a dit…

Bonjour
Un pays qu'il me plairait de découvrir !!
Tes photos confirment cet envie ..surtout que tu as du t'approcher bien près de ce peuple ..
Mon beau frère en revient et pourrait confirmer "Impressions difficiles à partager "
Bonne journée à toi

Robert a dit…

En effet un voyage comme celui ci doit étre particulier et doit rester ancrer à l'intérieur de notre personne.
Petite précision Marie... le chien n'est pas en guimauve mais en résine. Il est énorme mais gentil :) Bonne soirée.

François Garreau a dit…

Ah quel beau village que Mandawa... Pour moi aussi ce fut la première vraie immersion au Rajasthan. Un vrai choc, surtout par la beauté des havelis, dont beaucoup sont en piteux état, faute d'entretien...

Ce pays est magique et je comprends que certain ne se sentent pas attirés - moi-même j'ai mis un certain temps à me décider, entre les avis négatifs des uns et positifs des autres...

Le Rajasthan est la région la plus pauvre de l'Inde (c'est un désert, nous avons tendance à l'oublier) mais certainement une des plus régions les plus magnifiques du monde de par ses merveilles d'architecture, signe de richesses autant monétaires que culturelles (l'artisanat y est développé ç un niveau d'excellence rare)...

C'est vrai que les gens sont pauvres (miséreux n'est pas, selon moi le bon terme, il y a plus de misère dans les bidonvilles des mégalopoles à Calcutta, Mubay, Delhi) mais il suffit de rentrer au hasard dans une maison pour constater, à la stupéfaction générale, la propreté des lieux, la dignité et la gentillesse des indiens (en dehors des maisons, c'est affreusement sale PARTOUT)... Ceci dit, n'oublions pas qu'une majorité des indiens n'ont pas accès aux toilettes et à l'eau, particulièrement dans cette région.

Tout jugement est particulièrement difficile : la culture, la religion, les modes de vie, n'ont que peu de rapport avec nos vies de nantis européens. Le plus dur à comprendre (de mon point de vue) est le rapport qu'ont les indiens à la vie et à la mort, et la hiérarchie entre les gens (le système des castes est vivant au quotidien dans ces campagnes).


Merci pour ces photos !!

Pour ceux que çà intéresse voilà mes photos de Mandawa à https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1355454485124.2053623.1194301441&type=1&l=50b65afe08

Marguerite-marie a dit…

> François: c'est vrai qu'il faut faire ce voyage (comme tu nous l'avais dit avant) avec beaucoup de disponibilité d'esprit... balayons les préjugés et laissons nous guider par nos impressions et aussi par la beauté des gens rencontrés, des monuments,des couleurs, des paysages bref!!! remettons certaines certitudes à plat. Bises à toi et reviens nous avec plein de photo de ton périple

Solange a dit…

Tant de richesse et de pauvreté qui se côtoient, c'est déstabilisant. Intéressantes photos.