mercredi 12 juin 2013

reflets de Bretagne

en regardant à nouveau le livre acheté aux "Champs libres" sur l'exposition Reflets de Bretagne j'ai pensé d'une part au lavoir où j'allais gamine avec ma sœur et une tante quand nous étions en vacances dans la ferme des mes grands parent maternels, puis je veux faire un petit clin d'œil à Claude qui nous donnes à  lire dans son 2ième blog des textes charmants.

                                            Nous savonnions,
                                 Draps, torchons et mouchoirs
                                  Les frottions, les brossions,
                                   Sur la planche du lavoir,
                                 Les rincions à l’eau claire ;
                    Et je prenais un malin plaisir à jouer du battoir
                                       Pour en sortir l’eau
                                       Encore savonneuse,
                                         Puis enfin claire.
                 (des mots de notre bloggeuse Claude )

http://du-four-au-jardin-et-mes-dix-doigts.bogspot.fr
 

11 commentaires:

Olivier a dit…

un beau partage entre claude et toi

Miss_Yves a dit…

La photo et les mots sont jolis et les échanges sympa, mais je ne regrette pas ce temps-là( que je n'ai pas connu, heureusement)

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

•✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
Un petit coucou en passant chez toi !

J'aime ces reflets et les mots qui les accompagnent !!! MERCI pour ce beau partage.

GROS BISOUS d'Asie
et bonne journée !!! :)
•✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

Daniel a dit…

Coucou aux lavandières...

Connaissez-vous des lavandières
Comme il y en a au Portugal
Surtout celles de la rivière
De la ville de Setubal
Ce n'est vraiment pas des lavoirs
Où elles lavent mais des volières
Il faut les entendre et les voir
Rythmer leurs chants de leurs battoirs

(Refrain)
Tant qu'y aura du linge à laver
On boira de la manzanilla
Tant qu'y aura du linge à laver
Des hommes on pourra se passer
Et tape et tape et tape avec ton battoir
Et tape et tape tu dormiras mieux ce soir

Très bonne journée A + :))

Une Angevine a dit…

oh je me vois bien laver mon linge dans la crue de la Loire,bon il me faut aussi du temps!!!lol

claude a dit…

Merci Marguerite-Marie pour la belle photo et mes mots et la pub que tu fais pour mon autre blog.
Il est vrai que maintenant on est bien contente de notre machine à laver, mais c'était le temps d'avant.
Merci à Daniel, je connais presque cette chanson par coeur, j'ai vu le film à Paris quand j'étais môme, film avec Jean Claude Pascal et Anne Vernon.
Merci MM pour ces reflets de Bretagne et du Berry.

Marguerite-marie a dit…

>merci Daniel c'est cette chanson qui me revenait quand je regardais cette photo. Elle a été reprise pour une pub, il y a longtemps:
"tant qu'y aura des machines à laver
on pourra se passer des femmes"

Chipie a dit…

Quelle superbe photo !

Solange a dit…

Bien jolie photo et Claude dit bie les choses.Je ne connais pas sont autre blogue.

Solange a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Dédé a dit…

L'autre jour, je discutais avec un collègue et je lui disais que je n'avais pas de machine à laver la vaisselle. Il m'a regardée, complètement ahuri. J'ai eu l'impression d'être un dinosaure.

C'est normal docteur?